Témoignage de Mme Régine Macé